© © Anncapictures - Pixabay
[AIDES] – 2 mars 2021

Le Fonds de relance Tourisme Durable, c’est quoi ?

Vous êtes un acteur touristique et vous comptez réaliser des actions afin de diminuer l’impact environnemental de votre établissement ? Et si c’était le moment d’agir en faveur d’un tourisme plus durable alors que l’épidémie que nous traversons interroge les pratiques et les choix de nos voyageurs ? Nous vous proposons ici un focus sur un fonds de soutien qui est en train de voir le jour et qui pourrait vous intéresser.

Le Fonds Tourisme Durable : priorité aux territoires ruraux !

Pour rappel, ce fonds de 50 millions d’euros a été initié en septembre dernier dans le cadre du plan de relance national « France Relance ». Son pilotage a été confié à l’ADEME (Agence de la Transition Ecologique) avec pour objectif de soutenir via des aides financières, les acteurs du tourisme dans leurs projets de développement en faveur d’un tourisme plus durable. Son déploiement est prévu à partir de mars 2021 et s’échelonnera jusqu’à fin 2022 en fonction du rythme de consommation de l’enveloppe nationale.

Le Fonds Tourisme Durable cible particulièrement les zones rurales et plus précisément « les communes peu denses et très peu denses (selon la grille densité communale de l’INSEE) ainsi que les communes de moins de 20 000 habitants dans les aires d’attraction des villes de moins de 200 000 habitants ». Le territoire de l’Anjou bleu est ainsi éligible dans sa totalité ; ce qui constitue une vraie chance pour l’ensemble de la destination, de renforcer son attractivité touristique grâce à l’engagement environnemental de chacun d’entre nous.

Les premiers concernés : les restaurateurs et les gestionnaires/propriétaires d’hébergements touristiques

Le Fonds concerne prioritairement les TPE/PME, associations, SCOP et SEM œuvrant dans les 2 champs d’activité suivants :

  • La restauration via l’opération « 1000 restaurants » avec une enveloppe dédiée de 10 millions d’euros. Sont concernés ici : la restauration commerciale traditionnelle (NAF 56.10A), les services de traiteur ayant une activité évènementielle (NAF 56.21Z) et les activités de restauration dans le cadre de l’agritourisme (Accueil Paysan, bienvenue à la ferme…). Les nouveaux projets pourraient aussi être concernés ainsi sous réserve d’être en possession d’un numéro de SIRET.
  • Les hébergements touristiques avec une enveloppe dédiée qui s’élève à 38 millions d’euros. Sont concernés ici : les hôtels et hébergements similaires (NAF 55.10Z), les terrains de camping et parcs pour caravanes ou véhicules de loisirs (NAF 55.30Z), les hébergements touristiques et autres hébergements de courte durée (NAF 55.20Z), les autres hébergements (NAF 55.90Z) et le tourisme social (villages vacances, colonies de vacances, auberges de jeunesse, centre sportifs … – NAF 55.20Z). Les nouveaux projets pourraient aussi être concernés ainsi sous réserve d’être en possession d’un numéro de SIRET

Un volet « pour le développement du slow tourisme » de 2 millions d’euros est également intégré à ce fonds pour plus d’informations.

Un dispositif global de soutien et d’accompagnement pour la transition écologique

Le Fonds Tourisme durable n’est pas à proprement parler une simple aide financière ; il s’agit d’un véritable accompagnement global à la mise en place d’une stratégie durable au sein de votre structure. Chaque candidat pourra alors bénéficier d’un conseil technique personnalisé sous forme d’un diagnostic complet, décliné ensuite en plan d’actions concrètes en fonction de financements existants, et d’une aide au montage du dossier de subventions.

Les actions susceptibles d’être financées sont multiples. En voici quelques grands exemples pour vous aider à y voir plus clair :

  • La réduction et la maîtrise des consommations d’énergie et d’eau
  • La rénovation thermique/énergétique de ses bâtiments
  • La réduction, recyclage et valorisation de ses déchets
  • La mise en place de circuits d’approvisionnement courts (local, bio, de saison, bas carbone…),
  • La lutte contre le gaspillage alimentaire
  • La préservation des milieux et de la biodiversité
  • La réduction de ses émissions de gaz à effet de serre
  • Les actions de communication/sensibilisation/formation
  • Toutes les autres solutions innovantes en faveur d’un tourisme durable

Les avantages d’une telle démarche peuvent s’avérer nombreux pour celui qui désire s’engager :

  • La réduction des coûts de fonctionnement et l’amélioration de sa marge brute
  • La réduction de ses impacts environnementaux jusqu’à 30%
  • L’évolution de ses offres en lien avec les attentes des clientèles en matière de tourisme durable
  • La programmation de son « business plan durable » pour prioriser les pratiques et actions les plus efficaces
  • L’information de ses clients et la sensibilisation à la consommation responsable
  • La valorisation de sa démarche en communiquant mieux
  • Le partage des bonnes pratiques …

Le Fonds Tourisme Durable, un prochain déploiement en Anjou

En février dernier, l’Agence Départementale du Tourisme de l’Anjou (Anjou Tourisme) a été officiellement retenue par l’ADEME (Agence de la Transition Ecologique) pour déployer de manière opérationnelle ce fonds de relance à l’échelle du département de Maine-et-Loire. Elle devrait apporter très prochainement des précisions quant à l’accompagnement qui pourrait être proposé aux professionnels touristiques. En tant que partenaire privilégié d’Anjou Tourisme, nous ne manquerons pas de relayer ces informations auprès de vous.

En attendant, vous pouvez bien entendu vous faire connaitre auprès de votre office de tourisme et nous faire part dès à présent de vos projets en matière de transition écologique.