[ACTUS] – 15 décembre 2020

Qu’est-ce-qui change à partir d’aujourd’hui ?

Nous passons aujourd’hui une nouvelle étape dans le déconfinement progressif. Et parce qu’il est parfois difficile de s’y retrouver (vos nombreuses questions en témoignent), voici un décryptage de ce qui est autorisé ou de ce qui ne l’est pas à compter de ce jour.

Déplacements :

A partir du ce jour, l’attestation n’est plus nécessaire pour sortir de chez vous. Abolie, donc, la limite de 20 km et de 3 heures pour les balades. Nous (et nos clients) pouvons circuler en France, dans toutes les régions. Une exception de taille persiste cependant : celle du couvre-feu dès 20 heures à 6 heures du matin, plus strictement contrôlé, avec des possibilités de dérogations limitées. Ce couvre-feu sera bien levé pour la nuit de Noël (24 décembre au soir) mais pas le 31 décembre.

A noter que les déplacements en Europe sont possibles. Les frontières restent ouvertes au sein de l’espace européen. Veillez bien à respecter le couvre-feu si vous devez prendre la route pendant les prochaines vacances. Et faites étape dans un hôtel ou une chambre d’hôtes sur votre trajet !

Couvre-feu : quelques dérogations

« A 20 h, chacun devra rester chez soi » a déclaré le Ministre de l’intérieur. Quelques dérogations sont certes prévues, moins nombreuses que celles prévues lors du confinement. Elles concernent notamment les déplacements professionnels, les raisons de santé, les motifs impérieux, ou encore la sortie d’un animal de compagnie. Finies les balades et l’exercice physique, en revanche après 20h. Une nouvelle attestation est mise à disposition sur les sites internet habituels, pensez à la télécharger si nécessaire.

Transports :

Le transport ferroviaire et routier de passagers ne fait l’objet d’aucune restriction formelle. La règle d’un siège sur deux en vigueur pendant le premier confinement n’a pas été reconduite. Le masque reste obligatoire et le wagon-bar fermé. La SNCF a confirmé que les trains à longue distance peuvent circuler entre 20 heures et 6 heures (les passagers devront remplir une attestation et être munis du titre de transport). Idem pour le transport aérien qui ne connaît pas de restriction. A voir cependant si les vols seront possibles entre 20 heures et 6 heures, en raison du couvre-feu (pas de précision sur ce point).

Etablissements Recevant du Public, musées et lieux culturels :

Les établissements recevant du public (musées, zoos, cinémas, théâtres, salles de spectacle, casinos, établissements thermaux, enceintes sportives, parcs d’attractions et d’exposition…) ne peuvent pas ouvrir ce jour comme prévu. Le gouvernement réévaluera la situation sanitaire le 7 janvier pour décider d’une éventuelle réouverture. A noter : les bibliothèques ont été autorisées à rouvrir mais seulement jusqu’à 20 heures et dans le respect d’un protocole sanitaire strict.

Commerces :

Les commerces « non essentiels », fermés pendant le confinement, peuvent rouvrir, avec des facilités pour ouvrir le dimanche. A partir de ce jour, ils sont soumis au couvre-feu, donc doivent fermer à 20 heures (sachant que les clients doivent être rentrés chez eux à cette heure-là). Tous les rayons des grands magasins rouvrent, de même que les stands non alimentaires dans les marchés. Un protocole sanitaire strict est toutefois à respecter depuis le 26 novembre : la jauge est portée à 8 m² par personne ou foyer, quelle que soit la taille du commerce (le personnel n’est pas concerné dans le calcul de cette jauge) ; les commerces de plus de 400 m² doivent prévoir un « système de comptage » pour s’assurer du respect de la jauge ; les commerces doivent s’assurer du renouvellement régulier de l’air ; du gel hydroalcoolique doit être mis à disposition à l’entrée ; les clients doivent avoir une information précise sur la jauge et les mesures appliquées.

Restaurants :

La réouverture des restaurants n’est pas envisagée avant le 20 janvier au mieux. Le gouvernement devrait prendre la décision peu avant, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire. D’ici là, sachez que de nombreux établissements proposent des formules à emporter. Une bonne idée pour se régaler pour les fêtes !

Rassemblements privés, Noël et Nouvel An :

L’Etat n’a légalement pas la possibilité d’interdire les rassemblements dans un domicile privé. L’imposition d’un couvre-feu de 20 heures à 6 heures à partir de ce jour décourage toutefois ces rassemblements. Le Premier Ministre, Jean Castex, a invité les Français à limiter les réunions à 6 adultes maximum, notamment pour Noël et le Nouvel An. Il a également demandé aux personnes qui retrouveront à cette occasion une personne vulnérable au coronavirus de limiter leurs interactions et de rester chez eux pendant les 5 jours précédents. Une dérogation au couvre-feu est prévue le 24 décembre pour permettre aux Français de circuler à l’occasion de la soirée de Noël, mais pas pour le réveillon du Nouvel An.

Pratique sportive et promenades :

La limitation à trois heures et 20 kilomètres qui s’imposait aux pratiques sportives et promenades (jogging, vélo) prend fin ce jour. En revanche, ces activités ne pourront pas être pratiquées le soir après le couvre-feu.

A noter : pas d’ouverture des salles de sport, des établissements sportifs couverts (gymnases, piscines…), des stades et des hippodromes avant le 20 janvier à l’exception des publics prioritaires suivants :

  • scolaires et accueils périscolaires
  • étudiants STAPS
  • personnes en formation continue ou professionnelle
  • sportifs professionnels, et personnes accréditées dans le cadre des activités sportives à caractère professionnel
  • sportifs de haut niveau et espoirs inscrits sur listes ministérielles
  • personnes pratiquant sur prescription médicale
  • personnes en situation de handicap.

Stations de ski :

Les stations de sport d’hiver ne pourront pas ouvrir pour les vacances de fin d’année. Une réouverture pourra être envisagée en janvier, selon les déclarations d’Emmanuel Macron à la fin novembre.

Il est toutefois possible, dès aujourd’hui, de se rendre dans les stations pour profiter de la montagne et des commerces (hors bars et restaurants), en respectant le couvre-feu (de 20 heures à 6 heures), mais les remontées mécaniques demeureront fermées.

Hébergements (hôtels, maisons d’hôtes, gîtes…) :

Les séjours dits « touristiques » sont à nouveau autorisés à partir de ce jour. Attention, il ne sera toujours pas possible de proposer un espace de restauration. On continue donc le room service pour la table d’hôte et le petit-déjeuner jusqu’à la réouverture des restaurants semble-t-il. D’ici là, seuls les séjours liés à des impératifs prévus dans les attestations dérogatoires de déplacement sont possibles.

A noter :

  • Nouveau couvre-feu de 20 heures à 6 heures imposé partout sur le territoire et tous les jours (en vigueur jusqu’au 20 janvier au moins), avec une exception pour les déplacements liés aux fêtes, le 24 décembre au soir uniquement
  • Finies les annulations de clients pour raison de Covid-19 à partir d’aujourd’hui ; ce seront bien vos conditions générales de vente qui s’appliqueront.

Campings :

Le décret n°2020-1582 du 14 décembre, publié ce jour donne l’autorisation aux campings d’accueillir du public dès le 15 décembre. Voilà une bonne nouvelle pour les campeurs, caravaniers, camping caristes, utilisateurs de mobil home qui envisagent de fréquenter les campings ouverts cet hiver. A noter cependant quelques restrictions qui ne nous permettront pas d’utiliser toutes les commodités des campings. En effet, s’ils peuvent ouvrir, leurs espaces collectifs, classés établissements recevant du public ou ERP, doivent rester fermés. En clair, les restaurants comme les piscines ne pourront pas ouvrir leurs portes. Par ailleurs, le Préfet peut annuler cette autorisation d’ouverture. En effet, le décret précise que « lorsque les circonstances locales l’exigent, le Préfet de département peut interdire aux campings d’accueillir du public, à l’exception des personnes pour lesquelles ces établissements constituent un domicile régulier ». A ce jour et à notre connaissance, il n’y pas de restriction en Maine-et-Loire.

Camping-cars :

Nos amis camping-caristes peuvent circuler librement y compris entre départements et régions, à compter de ce jour. Ils peuvent passer la nuit dans leur camping-car, à condition de ne pas sortir et de ne pas circuler pendant le couvre-feu.