Le Domaine des Rues

Une "ferme modèle"
© Céline Choisnet

L’Anjou bleu est avant tout une terre d’agriculture et d’élevage. Depuis des siècles, cette activité a façonné le paysage et l’architecture locale. Des fermes dites « modernes » ont vu le jour au 19ème siècle soufflant un vent nouveau dans nos campagnes. Le Domaine des Rues, bâti en 1836, est l’une des plus remarquables avec ses dimensions monumentales et son style bien à elle. Peut-être l’avez-vous remarquée au cours d’une balade dans le joli village de Chenillé-Changé ? Elle se dresse fièrement devant vous, dominant la vallée de la Mayenne et s’admirant dans son miroir d’eau. Elle est le témoin de l’évolution des techniques agricoles et nous raconte l’histoire de l’élevage, entre tradition et modernité.

LES BONNES RAISONS DE VENIR

au Domaine des Rues

Une ferme « idéale »
Amoureux du patrimoine, vous y découvrirez avant tout une architecture particulière et typique de l’Anjou bleu, résolument tournée vers le progrès. On parle de « ferme modèle ». Elle s’invente au 19ème siècle et entend sortir « l’agriculture d’un monde obscur, sale et vétuste ». Elle se veut un modèle de construction innovante aux formes imposantes et magnifiées. La brique vient orner les façades et souligner ses lignes. La ferme modèle affirme ses ambitions industrielles en introduisant de nouvelles méthodes de travail agricole basées sur la rationalisation de l’élevage bovin. Tout est organisé pour réduire le travail de l’éleveur et augmenter la productivité. Dans ces fermes, chaque bâtiment a une affectation distincte. Hommes, bêtes, fourrage et matériels ont chacun leur espace. Impératifs sanitaires, économiques et industriels se conjuguent alors dans le souci constant du bien-être de l’animal.

Lieu de naissance de la « Rouge des Prés »
Il ne s’agit ni d’une fleur des champs, ni d’un fruit des bois mais bien d’une vache ! La Rouge des Prés tient son nom de la couleur de sa robe pie rouge foncé. Elle affiche une tâche caractéristique en forme de cœur sur le front et portent des « chaussettes blanches ». Cette race rustique est le résultat de croisements continus entre les taureaux anglais Durham et la race mancelle commencés un peu avant 1830. Le Domaine des Rues a ainsi abrité l’un des premiers troupeaux de référence de la race, celui d’Olivier de Rougé. Ce vicomte agronome reprend en 1908 les expériences réalisées en matière de sélection animale par le Comte de Falloux, noble angevin éclairé et passionné par l’agriculture. La Rouge des Prés s’impose ensuite progressivement comme la race à viande française la plus imposante par son poids et sa stature, à l’image de « Fêtard », un taureau sacré au Salon de l’Agriculture 2016 comme le plus lourd du monde, avec pas moins de 1 950 kg !

Le goût et le terroir avant tout !
Le Domaine des Rues est aujourd’hui un lieu vivant qui accueille un groupement d’éleveurs passionnés, engagés dans la préservation de la race Rouge des Prés et la promotion de sa viande Maine-Anjou devenue AOC en 2004 (Appellation d’Origine Contrôlée) et AOP en 2010 (Appellation d’Origine Protégée). Leur ambition : perpétuer cette tradition d’élevage de plus d’un siècle et vous faire découvrir la qualité et l’authenticité de cette viande de terroir. Le savoir-faire et le goût restent les maîtres mots du Domaine des Rues. Rien d’étonnant alors que ce lieu emblématique reçoive en 2016 le label national « Site remarquable du goût » et devienne le premier site labellisé en Maine-et-Loire. Une belle récompense pour tous nos éleveurs !

C'EST PAR ICI !

Le Domaine des Rues

À PROXIMITÉ

Le village de charme de Chenillé-Changé

À la fin de votre visite, vous pourrez découvrir le charmant village de Chenillé-Changé, son restaurant gastronomique La Table du Meunier, le Moulin Bouin, ou encore vous balader le long des chemins de halage et sur l’itinéraire de la vélo francette.