À LA UNE

Un aménagement de taille et de poids sur la voie verte Segré‑Pouancé

La voie verte reliant Segré à Châteaubriant via Pouancé vient de se voir doter d’une passerelle métallique qui enjambe la Verzée à Sainte-Gemmes d’Andigné.

Bien que l’itinéraire soit ouvert au public depuis cet été, les travaux ne sont pas totalement achevés. Sur les 33 kilomètres déjà ouverts aux promeneurs, randonneurs, sportifs et itinérants, un tronçon de 400 mètres est toujours en cours d’aménagement à Sainte-Gemmes d’Andigné. Les travaux se poursuivent et, bonne nouvelle, cette ultime portion devrait être ouverte au public à la fin du mois de novembre.

C’est en effet le dernier chantier d’aménagement du parcours. Les élus d’Anjou Bleu Communauté qui en sont les pilotes, avait décidé, plutôt que de réhabiliter le pont enjambant la Verzée à Sainte-Gemmes d’Andigné, d’y installer une passerelle venant se superposer à l’ouvrage existant.

Deux culées en béton ont donc été coulées de part et d’autre du pont propriété de la SNCF, pour y accueillir une passerelle métallique de 30 mètres de long et pesant seize tonnes !

Seize tonnes, c’est le poids à peser pour offrir aux Segréens, Gemmois et itinérants une nouvelle liaison douce permettant de relier la voie verte venant de Château-Gontier à celle vers Pouancé et Châteaubriant.

Comme le viaduc bleu qui enjambe l’Oudon, cette passerelle sera accessible uniquement aux piétons et cyclistes.

À noter que les signalétiques directionnelle et touristique seront installées sur les 33 kilomètres du parcours, durant l’hiver et clôtureront les aménagements sur cette jeune voie verte.

Le printemps 2021 verra donc l’inauguration officielle de la voie verte Segré-Pouancé, véritable liaison entre les vallées de la Mayenne et de la Vilaine.